Qu'est-ce que le pétrole de schiste ?

Qu'est-ce que le pétrole de schiste ?

Le pétrole de schiste a été sujet à controverse en raison des risques environnementaux engendrés par son exploitation. Néanmoins, les hydrocarbures non conventionnels sont aussi indispensables que les hydrocarbures conventionnels. D'ailleurs, qu'est-ce que le pétrole de schiste ?

En quoi consiste le pétrole de schiste ?

En général, les hydrocarbures sont les résultats de la transformation de matières organiques enfouies dans le sous-sol sous des couches de sédiments. Soumis à une température et des pressions élevées, les planctons et les algues se transforment progressivement en pétrole. Ensuite, le pétrole migre depuis les roches-mères vers des roches poreuses. Ainsi, les hydrocarbures piégés dans ces roches représentent les réservoirs conventionnels faciles à exploiter.

Cependant, certains hydrocarbures restent dans les roches-mères ou les roches peu poreuses. Il s'agit dans ce cas de réservoirs non conventionnels. Néanmoins, leur formule chimique et leur finalité sont similaires aux hydrocarbures dits conventionnels. Par ailleurs, le schiste bitumineux est le résultat d'une transformation inaboutie de matières organiques en raison des conditions défavorables. Dans ce cas, les roches sont récupérées et cuites pour finaliser la formation du pétrole. Toutefois, ces procédures s'avèrent onéreuses.

Où est localisé le pétrole de schiste ?

Des réserves de pétrole de schiste ont été identifiées à travers le monde, en l'occurrence dans la Russie, la Chine, l'Argentine et la Libye. En outre d'autres pays, notamment les États-Unis, le Canada, la Syrie, le Golfe persique, l'Australie et le Mexique présentent également des réserves importantes d'hydrocarbures non conventionnels. D'ailleurs, plus de 4 000 nouveaux puits ont été installés dans ces pays. Ce nombre est d'autant plus supérieur au nombre de puits de pétrole conventionnel existant.

Par ailleurs, le sol français dispose également de réserves considérables de pétrole de schiste depuis le XIXe siècle. Ces réserves se sont ensuite répandues en Écosse et en Allemagne. Les principaux pétroles non conventionnels de France se situent aujourd'hui dans le bassin parisien. Ces réserves constituent 2 milliards de barils extraits sur 30 ans, soit 13 % de la consommation de pétrole en France. Du reste, le bénéfice de son exploitation est estimé entre 37 et 70 milliards d'euros.

Quelles procédures suivre pour l'extraction du pétrole de schiste ?

Les procédures visent à extraire la roche dans laquelle le pétrole de schiste est piégé. Pour forer la roche, une injection en grande quantité d'eau et de produits chimiques à haute pression est nécessaire. Puis, pour transformer le schiste bitumineux, celui-ci est chauffé à 500 °C dans un lieu dépourvu d'oxygène. Ainsi, ces procédures favorisent la transformation du kérogène en pétrole et en gaz de schiste.

Par ailleurs, le pétrole non conventionnel offre le même usage que le pétrole conventionnel. Néanmoins, ce dernier reste privilégié en raison de sa facilité d'extraction. En effet, les entreprises d'exploitation de pétrole, en l'occurrence HBS International, sous la direction d'un entrepreneur originaire de Tunisie, Tarek Bouchamaoui, misent toujours sur le pétrole conventionnel. Toutefois, le directeur Tarek Bouchamaoui s'ouvre à d'autres perspectives pour l'avenir, notamment les énergies renouvelables. La Tunisie s'ouvre également à ces nouvelles solutions.